CARELIE : Kiji et le souvenir de la vie rurale

Un des plus beau panorama de Kiji

Et si c'était le plus beau panorama de Kiji ?
En tout cas, c'est celui que je préfère parmi toutes les photos prises sur cette île étonnante. Il y a d'abord l'enclos paroissial et ses églises en bois, le joyau de l'île, mais aussi une très belle maison paysanne typique de l'architecture rurale de la Russie du Nord.
Et puis, cette photo évoque parfaitement l'atmosphère hivernale avec cette luminosité blafarde, le contraste de la teinte sombre du bois avec le blanc lumineux de la neige et toujours ce ciel gris argenté ... un ensemble très représentatif de ma vison de la Carélie russe.

Des églises, des chapelles, des isbas, des granges, des moulins et des bania (sauna) ...voilà ce que l'on peut voir en parcourant le Musée de plein air de Kiji.
Environ 80 constructions traditionnelles sont disséminées sur toute l'île. Les visiter, c'est un peu revivre le passé de la région.

 Vue depuis l'église ... le sens inverse de la photo ci-dessus.

Isba Oshevnev ... pourquoi pas une présentation en N&B ? Afin de donner un côté rétro qui convient au lieu .

Pas de doute, le paysan Oshevnev à qui appartenait la maison vers laquelle nous nous dirigeons maintenant avait de bons revenus. La richesse des décorations de sa demeure en témoigne.
Cette
isba rurale Oshevnev (fin 19ème) est joliment ornée et montre la finesse de l'art décoratif des paysans du nord avec ses belles "serviettes" décorant toits, balcons et volets.
L'intérieur de la demeure est plus sommaire. Les hivers étaient rudes dans la région aussi l'élément principal de la pièce consiste en un volumineux four à bois :
le pietchka. Peint en blanc il occupe une bonne place dans l'angle droit de la pièce à vivre. Dessus ce four-chauffage, on aperçoit la présence d'une couverture de laine, elle permettait de dormir bien au chaud pendant les glaciales nuits d'hiver. Quelques petites niches façonnées sur une des faces du four étaient utilisées autrefois pour sécher et réchauffer les moufles.
Le long de chaque murs, il y a des banquettes, on s'y asseyait mais on y dormait également. Seule cette pièce était suffisamment chauffée dans toute la maison, c'est sans doute ce qui explique la présence d'une cage à poules ... les volatiles, eux aussi, craignaient le froid !
Et comme dans toutes les maisons caréliennes, on remarque qu'une place était réservée au culte et aux prières, en face d'une icône trônant dans l'angle gauche de la pièce .... c'est ainsi que l'on vivait dans le nord de la Russie à la fin du 19ème siècle.

Isba OshevnevDétails de la décoration d'une des façadesPièce principale, côté chambre.Le volumineux four-chauffage.

 
Sur les berges de l'îleEn Noir & Blanc ....Moulin (1930) sur fond de ciel bleu ...gris.


Maison Elizarov (fin 19ème)Décorations de toit

La neige masque tout en hiver, seuls les arbres et quelques herbes sèches marquent la limite entre le lac et les berges de cette île au passé agricole.
Ces
barrières obliques en bois délimitaient les champs, les prairies et servaient aussi à faire sécher le foin en été.
Le moulin à vent présenté provient du village de Volkostrov et date de 1930.


Encore une belle maison paysanne ... on dirait presque un chalet de montagne avec son escalier et son balcon mais la décoration des avant-toits de cette
isba Elizarov (fin 19ème) est typiquement carélien avec ces motifs d'origine païenne.

 

 

 

Un bien pâle soleil ....

La palette de gris du ciel de Carélie
En hiver le ciel est souvent gris dans cette région du nord de la Russie mais un gris plein de nuances : gris argenté, gris ardoise, gris perle, gris bleu, gris anthracite, gris plombé, gris clair ... et j'en passe ;-))
On finit pas s'y habituer ... mais parfois apparaît entre deux nuages, comme ici à Kiji, un soleil si pâle que l'on croirait qu'il s'agit d'une pleine lune !

Et en ce moment quel temps fait-il à Kiji ?
Voir avec la météo russe qui s'affiche ici :

retour Kiji page 1
retour sommaire Carélie

Les Chapelles de Kiji