SAINT-PETERSBOURG : BALADE HIVERNALE DANS LA CAPITALE DES TSARS

C'est un souhait de voyage qui avait pris naissance en 2003, lors de ma croisière estivale sur la Volga puis la Neva ...
Une irrésistible envie de retrouver un jour cette Russie du Nord et la ville de Saint- Pétersbourg mais à une autre saison, lorsque la neige pare de son blanc manteau les monuments et les parcs de la ville et où également la glace fige les eaux de la Neva et des canaux de cette Venise nordique.

Du rêve à la réalité, le projet a pris forme ... c'est donc en ce mois de février 2009 que je redécouvre la capitale des tsars dans une version hivernale qui lui convient si bien.
Au programme de ce séjour, la visite de lieux appréciés lors du précédent voyage estival mais aussi la découverte d'autres aspects de la ville ... avec ensuite une escapade plus au nord, en Carélie, roulant/glissant en motoneige sur les immenses espaces enneigés et gelés du Lac Onega jusqu'à la superbe île de Kiji et ses églises en bois.(
pages Carélie)


Sommaire : St-Pétersbourg by night/ Brumes hivernales/ Eglise Résurrection/ Neva glacée sous le soleil/ Rivières et canaux/ Monastère A.Nevski/ Perspective Nevski/ Cathédrale Smolny/ Quotidien pétersbourgeois/ Eglise St-Isaac/ Palais Tsarskoïe Selo et Cabinet d'Ambre/


 

Place des Arts

SAINT-PETERSBOURG ... "By night"

A peine arrivé me voilà déjà parcourant le coeur de Saint- Pétersbourg alors que le jour décline. La vision n'est est que plus belle avec les illuminations qui valorisent les façades ... comme ici, sur cette splendide Place des Arts.
Au milieu du square une statue immortalise le célèbre poète Pouchkine dans une attitude, bras étendu, qui invite le visiteur à contempler la beauté de la place.
Juste le temps d'installer mon pied photo pour mémoriser le moment que débute un court "son et lumières". Génial ! Bercé par de la musique classique qui emplie tout l'espace, je ne peux que contempler les lumières multicolores animant les façades.
Une première émotion esthétique que je ne suis pas le seul à apprécier, malgré les -7°C, nombreux sont les passants attirés par le spectacle.

Superbe ensemble avec en fond le Palais Mikhaïlovski (qui abrite le Musée Russe ) et la belle poudreuse qui prend maintenant une jolie teinte rosée ...

 

 Eglise de la Résurrection

Distante de quelques centaines de mètres de la Place des Arts l'étonnante église de la Résurrection du Christ est elle aussi splendide à l'heure bleue, celle où la clarté du ciel est encore bleue ... nuit.
Les illuminations font luire les bulbes dorés et magnifient la riche décoration de sa façade. Achevée en 1907, elle est un des symboles de la ville de St Pétersbourg ... même si cette architecture typiquement russe (et unique dans la ville) évoque beaucoup celle de la Cathédrale Basile le Bienheureux qui trône à Moscou. Ici, pas de Kremlin ni de Place Rouge mais un canal Griboïedov glacé et blanc comme une banquise ... c'est bien cet aspect hivernal que je voulais découvrir et admirer, je suis comblé, le tableau est complet !

 

Perspective NevskiEglise Arménienne

La grande artère qui traverse le centre de St Pétersbourg, la Perspective Nevski, est peu animée en ce dimanche soir de février ; pas étonnant car la température extérieure incite plutôt à regagner un intérieur plus tempéré ! Dans cette partie centrale de la célèbre avenue, on longe la "rue des tolérances religieuses" ... où sont bâties une succession d'églises de confessions différentes.
Un peu en retrait, comme blottie entre les immeubles, j'aperçois maintenant la façade bleue et blanche de l'
église arménienne St Catherine (1780). Toute pimpante elle doit sa restauration aux dons de la communauté arménienne de la ville, des offices y sont à nouveau célébrés depuis 1993.

 

Place Catherine

Poursuite de ma balade nocturne ... sur des trottoirs très glissants, la mince couche de poudreuse masque par endroits les plaques de verglas ... oooupps, je viens d'éviter une chute !
Les passants russes (jeunes et vieux) semblent quant à eux très à l'aise sur cette patinoire urbaine, l'habitude et l'expérience ... et puis, ils n'ont pas comme moi en permanence le nez en l'air afin d'admirer les monuments de la ville !
Un autre joli square donnant sur la Perspective Nevski, la
Place Catherine avec son imposante statue de Catherine II entourée de ses très nombreux amis, il y a là, Potemkine, le Prince Orlov ...

 

Rue Rossi

Mes souvenirs me reviennent en mémoire en traversant cette place bordée par le théâtre Alexandrinski (1830), ses colonnes corinthiennes et sa façade jaune.
Il me faut contourner le théâtre pour profiter de la vue d'une des plus belle rue de la ville, elle est l'oeuvre de l'architecte Carlo Rossi qui a su créer ici une géniale harmonie de proportions.
Le soir, la rue n'est pratiquement pas encombrée de voitures, la vue est dégagée, c'est parfait, il n'y a plus qu'à contempler cette
rue Rossi.
L'effet de perspective est surprenant, la rue est 10 fois plus longue que large (220 m de long sur 22 m de largeur) et pour compléter cet exemple de proportions bien pensées, la hauteur des immeubles qui bordent l'avenue est de ... 22 mètres également.

Malgré mon enthousiasme pour cette promenade nocturne et lumineuse, la nuit noire et froide me donne maintenant l'envie de repos ...

 

retour sommaire St-Pétersbourg

 

 

St Pétersbourg dans la brume d'hiver ...

 

 

 Carnets de voyagesNTER>