Ukkusissat ...

Escale la plus septentrionale de notre croisière, Ukkusissat 190 habitants, minuscule village dominé par d'imposantes montagnes de granit.

Ici, nous sommes acceuillis dans la petite Salle Communale pour une présentation de chants, danses et costumes traditionnels. Un sympathique Groenlandais, teint mat, pommettes saillantes et sourire figé prononce quelques mots de bienvenue ... en Groenlandais !

Ah ! Le "kalallisut " (langue groenlandaise), absolument incompréhensible, on dirait une série d'onomatopées ; comme c'est une langue dite "agglutinante", les phrases sont constituées de seulement quelques mots ... à rallonge ! Depuis la constitution d'une Autonomie Politique en Mai 1979, le Groenlandais est devenue la langue officielle au Kalallit Nunaat (Groenland), le Danois étant progressivement remplacé.
Tout le monde connaît deux mots en langue Inuit :
Anorak et Kayak ...
en disant
Aluu ! (Salut), Kujanaq (Merci) et Takus (Au revoir), j'ai pu faire plaisir aux Groenlandais rencontrés ... et les faire sourire également.
L'Anglais est compris surtout par les jeunes, quant au Français ! ! Il n'est, paraît-il, ni proposé ni enseigné dans les Collèges et Lycées.

Après les chants, présentation des vêtements traditionnels qui sont portés lors des Fêtes et des Cérémonies. Habituellement, ils sont confectionnés par les Grands Parents dès la naissance de l'enfant et s'agrandissent régulièrement jusqu'à la taille adulte.
La tunique est superbe avec ses centaines de perles colorées. Les
"Kamik" (bottes) sont fourrées en peau de chien et les bordures sont réalisées en peau de phoque, teintée et tressée. Ce costume est très chaud mais aussi lourd (25 kgs pour les adultes) et revient assez cher (plus de 3000 Euros).


Longtemps restés le moyen privilégié pour les déplacements sur l'eau, les kayaks ne sont plus guère utilisés pour la pêche ... les pêcheurs préfèrent se déplacer en petits bateaux à moteur ... et on les comprend bien. Cependant, on voit souvent sur les bords de mer, des rangées de kayaks posés sur des claies ; ils sont réservés aux loisirs, Fêtes et compétitions traditionnelles.

Enfin, pour rester dans les traditions, un grand classique de l'artisanat Inuit : le Tupilak. Statuette sculptée habituellement dans de l'ivoire de morse évoquant les Chamans. Dans les quelques boutiques de souvenirs, on trouve plus facilement des "Tupilak" en bois de renne (photo)..

retour sommaire