Uummannaq ...

Un grand moment de notre voyage : l'arrivée à Uummannaq. Souvenirs ...

Depuis quelques heures nous navigons dans des paysages grandioses de montagnes, de fjords et de glaciers.
Peu à peu les icebergs se font plus présents, plus volumineux, la mer est véritablement encombrée de glace si bien que lorsqu'on aperçoit le piton rocheux de l'île d'Uummannaq, on pourrait presque se demander si le port du village est accessible.
Le bateau ralentit, nous sommes tous sur le pont subjugués par l'univers des icebergs et la beauté du site ... mais si, j'en suis sûr le soleil va enfin illuminer ce spectacle ! Je n'entends plus les moteurs, seul me parvient le bruit étouffé du glissement du bateau sur ces eaux glacées; la contemplation de cette féerie m'absorbe totalement ...

Soudain, le silence arctique est déchiré par des hurlements lointains ... les chiens du village ont aperçu notre bateau ! On arrive à Uummannaq, "en forme de coeur" en Groenlandais, pour évoquer la forme du piton de granit qui domine de ses 1170 mètres, la petite ville.

Visite du village où vivent environ 1400 habitants ; le hangar où l'on dépeçait les baleines, les anciennes maisons en tourbe près de l'Église (la seule du Groenland construite en pierre, 1935). Un peu plus loin, le Musée local où l'on apprécie les explications en Français à propos des momies retrouvées en 1972 près de là, à Qilakitsoq. Vieilles, pourtant, d'environ 5 siècles, ces momies de femmes et d'enfants étaient en excellent état de conservation ; elles sont exposées au Musée National de la capitale, à Nuuk.

Randonnée ensuite, dans les rochers de granit rose jusqu'à la cabane verte de Santa Claus ... et moi qui croyait que le Père Noël habitait en Laponie Finlandaise ! Après une heure de marche, nous arrivons devant la cabane, fermée ; pas de Père Noël à l'horizon ... il est, parait-il, très occupé, même au mois de juillet !

Résidence  estivale du Père Noël

retour sommaire