BALLSTAD : et si on parlait de "rorbu" ?

Une partie du port de Ballstad .... clic, grand format

Une petite ville Ballstad (1000 habitants) au centre de l'archipel (île de Vestvågøy) mais un port de pêche important. Plusieurs criques, des chalutiers et des hangars (chantiers navals) et aussi une usine de préparation de la fameuse huile de foie de morues.
Un tradition encore très présente en Norvège où de nombreuses têtes blondes avalent chaque matin leur ration d'huile et de vitamines ... en faisant la grimace, car comment s'habituer à ce goût et cette texture si écoeurante !

Revenons à nos rorbus ou plutôt "rorbuer" en Norvégien. Vous connaissez, ce sont ces cabanes construites dans les ports des Lofoten qui étaient utilisées autrefois pour les pêcheurs saisonniers venant en nombre pour les campagnes de pêche hivernale à la morue ... et de nos jours ces cabanes authentiques font le bonheur des estivants qui les louent.

 

Kræmmervika rorbuer à Ballstad

Mais au fait d'où vient ce nom ? En Norvégien "bu" désigne une petite maison ou une cabane. Et "ror" signifie rame ou ramer ... les rorbuer sont donc ces cabanes où logeaient les pêcheurs lorsqu'ils "ramaient à la pêche".
A la grande époque, dans les années 1945, ils étaient près de 20 000 pêcheurs à venir dans les îles pour participer à cette pêche miraculeuse. Une telle affluence a créé un besoin important de logements d'où la construction de centaines de rorbuer dans les ports de pêche.
C'est seulement à partir des années 60 que les habitants eurent l'excellente idée de louer ces cabanes (inutilisées l'été) aux touristes attirés par la beauté de l'archipel.
Finalement une très bonne initiative, l'
utilisation touristique aura permis de conserver et de rénover ce patrimoine local des Lofoten.

 


Kræmmervika

 Quant à nous, c'est ici, dans un rorbu de Kræmmervika que nous avons tant apprécié l'authenticité et le charme de l'ambiance pêche d'un tel type de logement, c'est vraiment l'idéal pour un séjour découverte au Lofoten.

Même si le confort a été amélioré depuis l'utilisation par les pêcheurs saisoniers, il reste simple mais suffisant. Ca sent bon le bois, les planchers craquent, les portes grincent ... une vraie authenticité qui complète à merveille la découverte de ces îles.
Et puis depuis la fenêtre, on pouvait bénéficier d'une vue typique des Lofoten : rorbu, port, bateaux, mer et en toile de fond les montagnes ...
Que demander de plus ? Du beau temps, nous l'avons eu pratiquement tout au long du séjour !

 

Vue depuis notre rorbu (prise depuis la chambre)Intérieur du rorbu (avec chambre à l'étage)


Rorbuer à NusfjordAu Lofoten, il y a "rorbu" ... et "rorbu" !

Il y aurait près de 400 robuer au Lofoten, certains sont d'authentiques cabanes de pêcheurs d'autres sont plus modernes dont le confort est irréprochable mais sont tout neufs et n'ont bien sûr jamais logé de pêcheurs norvégiens ! Et surtout ils manquent d'authenticité, certes on peut y passer des vacances très agréables, mais c'est bien d'être prévenu.

Comment savoir ? Interroger son TO (rorbu authentique rénové ou rorbu de construction récente ?) ou surfer sur le Web. Sur le site de l'Office du Tourisme des Lofoten (voir page Liens) il y a les adresses des sites des principaux loueurs de rorbuer,ainsi on peut se faire une idée ...
A savoir aussi, tous les robuer traditionnels ne sont pas équivalents, le lieu et l'emplacement au sein du "village" de rorbuer peut avoir une importance.
A propos de
la vue depuis ces cabanes, les anciennes n'ont pas toutes une vue sur les ports et la mer ... certains rorbuer sont en deuxième ligne (les pêcheurs les utilisaient pour se reposer et n'attachaient pas autant d'importance que nous, touristes, à cette fameuse vue). Généralement, les rorbuer les mieux placés sont les plus vastes ( pour plus de 2 personnes ) et aussi les plus chers !

Soleil de minuit

Retour sommaire