HISTOIRE : Des chasseurs nomades ... à la création d'une nation Inuk

Des Inuit venus d'Asie. L'histoire commence il y a plus de 6000 ans avec l'arrivée de populations venant du nord-est de la Sibérie. Quelques groupes de chasseurs à la poursuite de troupeaux de boeufs musqués traversent le Détroit de Béring (asséché à l'époque) et s'installent progressivement dans ces régions arctiques.
Vers l'an - 3000 émerge une nouvelle civilisation : la culture Dorset. Des vestiges de cette présence (restes de huttes, lampes, ustensiles, couteaux en os ...) ont été retrouvés par les archéologues dans la région du cap sud-ouest de l'île de Baffin. D'où le nom de Cap Dorset donné à la communauté vivant actuellement en ces lieux.

Le temps des explorateurs. Les Vikings seraient les premiers visiteurs de la région, dés le XIè siècle. Attirés par la présence de baleines dans les eaux des côtes de l'île de Baffin.
Ensuite les explorateurs se succèdent, comme l'Anglais Martin Frobisher (1576) parti à la recherche du mythique passage navigable du nord est-ouest, il laissera son nom à une baie où il séjourna : Frobisher Bay (où est située la capitale Iqaluit).
Puis John Davis (détroit de Davis), Henry Hudson (baie intérieure) et enfin William Baffin en 1616 qui donnera son som à l'Île de Baffin.

Chasse à la baleine et industrie de la fourrure. La période de la chasse à la baleine par les Européens débute vers les années 1720 pour s'intensifier par la suite. Etablissement de stations baleinières sur les côtes (Kekerten et Kivitoo près de Kikiqtarjuaq) et arrivée d'un centaine de baleiniers par saison !
Premiers contacts des Inuit avec des populations européennes. Résultats ? De nouvelles maladies importées décimant les Inuit et aussi le début de la dépendance des populations locales vis à vis des Européens !
Vers 1800, c'est l'industrie de la fourrure qui prospère ... surtout pour les Européens. Les Inuit n'étaient pas préparés aux échanges commerciaux et au troc. Difficile de passer d'une économie de subsistance à une économie de marché !

L'Arctique : enjeu géostratégique ? Années 50, guerre froide et menace soviétique, les Américains réagissent avec la création de bases militaires avancées dans l'Arctique ( Frobisher au "Sud" et la base Alert au Nord).
Pour les Canadiens il est temps d'imposer leur souveraineté sur le Haut -Arctique. Comment ? En envoyant quelques familles Inuit sur l'Île d'Ellesmere, là-bas, plus près du Pôle !
Des promesses, elles en ont eu les dizaines de familles (parfois séparées ...) : des territoires de chasse très giboyeux ... etc ... Embarqués le 25/07/53 sur le brise-glace
C.D. Howe les Inuit de la Baie d'Hudson rêvent-ils encore de ce Grand Nord mythique ?
La désillusion sera à la hauteur des promesses ! Les "déplacés" du Haut-Arctique ne s'adapteront jamais aux villages créés de toute pièce : Craig Harbour, Grise Fjord ou Resolute Bay. Les conditions météo sont extrêmes, le gibier plus rare que prévu ... famine puis maladies. L'échec est retentissant et sera même reconnu par le autorités d'Ottawa, mais seulement 40 ans plus tard !

 

L'émancipation des Inuit. Les contacts avec les Blancs et leurs sens du commerce parfois à sens unique, les exilés du Haut Arctique, la "canadisation" rampante de l'Arctique pendant les années 60 : le gouvernement canadien voulait-il imposer son modèle de civilisation aux Inuit ? Cette culture "première" était-elle appelée inéluctablement à disparaître ?
Le défi méritait d'être relevé par les autochtones.
Une prise de conscience collective, des années de revendications et de négociations pour un résultat enthousiasmant et encourageant.
La création le 1 Avril 1999 de la première nation Inuk au monde : Le NUNAVUT, "Notre Terre" en langue inuktitut.
Un aboutissement ? Certainement ! Mais surtout le début d'un vaste chantier : créer un état avec pour fondement, le savoir inuit traditionnel.
Un vaste et ambitieux programme.

nation Inuk

retour accueil