LE NUNAVUT : La première Nation Inuk au monde

Drapeau du Nunavut

" Le Nunavut prouve que les Autochtones et les Gouvernements peuvent coopérer.
Nous espérons que la création du Nunavut inspirera d'autres minorités
et fera la démonstration que ce genre de réalisation est possible.
Il faut du temps, de la détermination et beaucoup de travail.
Nous y sommes habitués en raison de notre passé.
L'adaptation à des situations nouvelles
a toujours fait partie de notre mode de vie."
John AMAGOALIT
Commissaire d'établissement du Nunavut.1999

Avril 2004 : 5ème Anniversaire du Nunavut

C'était un rêve, les habitants du Nunavut l'ont fait : prendre leur destin en mains.
L'événement a eu lieu le 1 Avril 1999 : le Nunavut était né, le rêve était devenu réalité !
Un projet très ambitieux résultat de dizaines d'années de discussions entre les Autochtones et les Autorités Fédérales canadiennes.
Le souhait des populations locales ? Créer une Nation originale dont l'organisation sociale serait basée sur les valeurs inuit : lien avec la nature et surtout respect du savoir traditionnel des aînés.
Bien sûr tout était à faire dans ces contrées désertiques aux communautés si isolées. Nommer un gouvernement et un Premier ministre, élire des représentants, édifier des bâtiments pour les administrations ... et choisir une capitale, ce sera Iqualit au sud de la Terre de Baffin.

Des doutes ? Des critiques ? Les septiques ne manquent pas, le Nunavut a t-il suffisamment d'autonomie et de ressources ? La tutelle du Canada pour la défense nationale et les subventions ne transforme t-elle pas le gouvernement de la jeune nation en un pouvoir sans grande marge de manoeuvre ?

Les Nunavois veulent relever le défi, beaucoup croient en leur capacité à réussir le projet. La devise du pays résume leur conviction : " Nunavut, sanginivut" (Notre Terre, notre force).

Début avril , on célébrait le cinquième anniversaire de la création du Nunavut comme en témoigne les articles du journal local
le
Nunatsiaq News (avec la photo d'enfants brandissant le drapeau national).
Mais l'avenir de cette nouvelle Nation reste encore à écrire ...

Armoiries du Nunavut


Des symboles évoquant la nature.
Au milieu du drapeau trône l'Inusuk, monument de pierre qui servait de guide pour les chasseurs dans la toundra et marquait les lieux sacrés L'étoile Polaire Niqirtsuituq est également présente, elle guide le navigateur et symbolise le respect du pouvoir des aînés. La couleur rouge évoque le Canada , le bleu et jaune or, la richesse des éléments : terre, mer et ciel.

Dans les armoiries, on retrouve les mêmes symboles que sur le drapeau avec en plus l'igloo, la lampe traditionnelle qulliq, le caribou et le narval.

 

 Le Nunavut en quelques chiffres.

Carte des communautesUn pays immense. Partie la plus septentrionale de l'Amérique du nord, au delà du 60ème parallèle et du Cercle Polaire Arctique en grande partie. 2074 000 km2 (1/5 du Canada soit 4 fois la France), des îles, des fjords, de la roche, de la toundra en été et partout de neige et de la glace 8 à 10 mois sur 12 selon les régions. La Terre de Baffin, à l'Est est plus montagneuse que le reste du pays et sa côte déchiquetée par de longs fjords est séparée du Groenland par le Détroit de Davis. Le relief de l'intérieur du Nunavut est relativement plat avec de grandes étendues de lacs.

 

Presque un désert humain. 1 habitant au km2, 27 700 personnes vivent au Nunavut dans 26 communautés. Des anciens lieux de campements où les nomades inuit se sont sédentarisés dans les années 50 (selon la volonté des Canadiens ...) Les communautés les plus peuplées : la capitale Iqaluit (4200 hbts) , Rankin Inlet et Cambridge Bay.
La population est à 85% inuit, très jeune (60% de - de 25 ans). Malgré une assistance médicale bien organisée l'isolement, plusieurs fléaux touchent ces populations arctiques : alcoolisme et suicide. Mal être ? Changement de mode vie ? Abandon de la culture inuit ? Un vrai sujet de débat.
Aucune route n'existe entre les communautés mais elles sont reliées régulièrement par des lignes aériennes..

 

Langue officielle depuis la création du Nunavut, l'inuktitut et son étonnante écriture syllabique. Un exemple :Traduction : Gouvernement du Nunavut
Une écriture développée et adaptée pour les Inuit par les missionnaires Anglicans au début du 19 ème siècle. Une langue commune parlée par les peuples inuit des pays circumpolaires (comprend plusieurs dialectes)
La prononciation fait entendre des sons gutturaux. Quelques mots courants :
Nakurmiik : Merci ; Aagaa : Non ; Ii : Oui ; Quallunaq : Blanc Non inuit ; Nanuq : Ours ; Natsiq : Phoque ; Qamotik : Traîneau ; Kamik : Bottes ; Tuktuk : Caribou ;Qanuipit : Bonjour ;Tavvauvutit : Au revoir
Peu à peu les noms des villages à consonance anglaise sont remplacés par des noms inuit, par ex : Clyde River :
Kangiqtugaapik
L'Anglais est la seconde langue du pays , surtout parlée par la population jeune.
Quant au français, il n'est pas absent du Nunavut, la communauté francophone représente un peu plus de 10% de la population de la capitale Iqaluit.

 

Ressources économiques : Pêche, chasse, pétrole, tourisme et subventions.
Près de 40% de la population active ne participe pas à une économie fondée sur les salaires et la fonction publique représente 40 % des emplois.
La pêche et les industries de transformation du poisson emploient beaucoup de personnel. Spécialités locales : Turbot, crevette rose, omble arctique.
La Chasse commerciale aux caribous et aux boeufs musqués est pratiquée par les communautés du centre. Quant à l'industrie de la fourrure, elle représente bien moins de revenus que par le passé !
Le sous-sol est riche en minerai (fer, plomb, zinc) et les réserves en pétrole et gaz naturel seraient très importante. Mais l'exploitation est bien entendu freinée par la rigueur du climat arctique.
L'agriculture est bien sûr inexistante. Reste le tourisme qui se développe et les métiers d'artisanat et d'art (sculpture) de plus en plus reconnus. Les inuit sont de véritables artistes dont les créations sont très appréciés dans les Galeries d'Art.

infos pratiques voyage

retour accueil