MOSCOU Une capitale pleine de contrastes

Depuis les quais de la Moskova

A Voir ...

C'est un panorama magnifique qui s'offre à nos yeux, nous sommes au bord de la Moskova et droit devant nous, s'étend fièrement l'enceinte fortifiée du Kremlin. Puissante avec ses murailles de briques rouges et splendide avec les bulbes dorés de ses églises.

Ici, sur cette colline qui domine le fleuve, Iouri Dolgorouki a édifié cette forteresse en 1147 et le destin de la ville en fut changée.
Moscou devint naturellement par la suite la capitale de la Russie ... même si Pierre le Grand voulu lui ravir ce titre au profit de sa protègée ST-Pétersbourg. La situation privilégiée en plein centre du pays permit à Moscou de garder définitivement ce rôle de capitale de l'Etat.

A la droite du Kremlin, on aperçoit un imposant cube de béton, l'Hôtel Rossia (pas moins de 6000 chambres !) et plus loin un austère immeuble stalinien ... car Moscou est bien une ville de contrastes : les trésors architecturaux de la Russie côtoient les constructions de l'époque soviètique.

Quel contraste également dans l'avenue Sofiisskaïa qui longe les quais : à côté des vielles Lada pétaradantes, ce sont de grosses cylindrées européennes qui roulent à vive allure (il s'est vendu en 2002 à Moscou plus de Mercedes 600 que dans tout le reste du continent !).
Dans cette agglomération de près de 10 milions d'habitants, la "nomenklatura" est désormais remplacée par les "nouveaux riches", ceux qui ont spéculés lors de l'effondrement du rouble en 98 ou qui travaillent pour des sociétés étrangères ...

Une ville pleine de contrastes qui réserve aux visiteurs bien d'autres découvertes ...
(à voir au fil des autres pages consacrées à Moscou.)

retour sommaire général