YAROSLAVL Capitale de la Volga

Vue depuis le ParcLa Sainte TrinitéEglise du  monastère du Sauveur

C'est sous le soleil que nous accostons à Yaroslavl, une ville à l'aspect provincial malgré ses 640 000 habitants.
Fondée par le Prince Yaroslavl le Sage, c'est même la plus ancienne ville de la Volga faisant partie des cités princières de l'
Anneau d'Or, la ville fut momentanément à la tête d'une Principauté indépendante en 1218.
Yaroslavl s'est développée grâce au commerce lié aux transport fluvial des marchandises et les quelques belles maisons situées sur la promenade qui domine la Volga permettent de penser que le commerce étaient florissant, à l'époque.
La ville est jumelée avec Poitiers et à l'Université, la section Français regroupe chaque année une vingtaine d'étudiants, séduits par notre langue.
Cette année, on fête à Yaroslavl, l'enfant du pays : la cosmonaute Valentina Terechkova, qui il y a 40 ans, a été la première femme à effectuer un vol spatial.

Centre ville sous des trombes ..

Juste le temps de débarquer et les gros nuages qui plombaient le ciel se transforment en trombes d'eau, dignes des tropiques. Panique dans les rues, les pauvres piétons se réfugient sous les porches des maisons ... les caniveaux ressemblent vite à des ruisseaux et les rues à des mares !
Et nous de suffoquer, enfermés dans un bus non climatisé.
Quel début de tour de ville !
Heureusement, le soleil est de retour lorsque nous passons devant la
sculpture de la Sainte Trinité de l'Ancien Testament. Elle est située au milieu d'un splendide parc ombragé d'où la vue sur la Volga est superbe.
Visite rapide ensuite du
Monastère de la Transfiguration du Sauveur (XIVe) ... et encore une nouvelle averse, décidément.

La mascotte de la ville

 

Près des murailles de l'enceinte du monastère, tout au fond, dans une cage grillagée, il y a la mascotte de Yaroslavl : un ours recueilli dans les forêts alentours.
L'ours étant l'emblème de la ville depuis que Yaroslavl le Sage, terrassa d'un coup de hache, un ours lâché sur lui par des villageois récalcitrants ... Légende ? Vérité ? Nul ne peut l'affirmer.

Voilà, c'était notre rapide et arrosée visite de la "Capitale de la Volga".

 

Sur les berges de la VolgaIl est un peu plus de  23 h ...

En soirée, le bateau vogue vers de nouveaux horizons, le cours plus étroit de la Volga est maintenant bordé de petites collines verdoyantes.
La luminosité diminue, lorsqu'entre deux bosquets apparaît les bulbes bleus de cette magnifique église orthodoxe.

Peu à peu le soleil embrase le ciel avant de disparaître sous l'horizon ... nous laissant admirer, ces scintillants reflets rose-orangés.

retour sommaire