ÎLE D'OLKHON : Le Rocher au Chaman

La baie de Bourkhan

C'est un site d'exception qui marque le visiteur. D'abord, il y a la beauté naturelle du lieu : un cap rocheux à la forme pyramidale entouré d'un côté par une petite baie de galets formant un demi cercle presque parfait et de l'autre par une longue plage de sable blond.
Mais pour les habitants de la région ce rocher représente bien plus qu'un joli panorama, ce lieu est sacré. La légende rapporte même que le dieu Mongol, fuyant les hordes de Gengis Khan, se serait réfugié ici dans une grotte formée dans les entrailles de la roche. On comprend alors pourquoi ce rocher de Bourkhan est devenu ensuite un
haut lieu du chamanisme.
Des croyances entre magie et religion encore très présentes dans l'île et toute la région, surtout parmi les populations d'origine bouriate. Selon les légendes locales, on dit même que le rayonnement des esprits est si fort près de rocher qu'il est déconseillé aux femmes enceintes de s'en approcher ... l'accouchement risquerait d'être prématuré, rien que ça !

 

Le rocher sacré

 

Se promener sur les collines alentours permet de bénéficier de splendides points de vue sur ce rocher sacré dont le centre est en partie effondré. Cela permet aussi d'observer le rituel des visiteurs bouriates.
Devant moi, un homme s'avance vers un des rares arbres de la colline. Il lève sa main et appose sa paume contre le tronc, un instant de recueillement le temps de faire un voeux selon la coutume.
Ensuite, en souvenir de son passage il attache un bout de tissu qui flottera au vent comme des dizaines d'autres laissés ici.
Les Bouddhistes eux aussi vénèrent ce lieu, les
drapeaux de prière multicolores attachés aux branches des arbres en sont les témoignages.

 

 

Rite chamanisteDrapeaux de prière

 

Le Chaman Valentin, un clic pour un gros plan

Parmi les promeneurs, voilà un personnage qui ne passe pas inaperçu avec sa longue tunique verte bordée de broderies et ses colliers traditionnels. Renseignement pris, il s'agit du Chaman Valentin, bien connu dans la région.
L'homme au povoir chamanique qui a la faculté de communiquer avec les esprits de l'au-delà est aussi un médiateur apprécié par la communauté.
En bandouillière, il porte un gros sac qui m'intrigue .... ne serait-ce pas son tambour ? Un instrument toujours utilisé au cours des cérénonies chamaniques. Enfin, je me fais peut-être des illusions.

Mais au fait, comment devient-on chaman ? Le plus souvent par hérédité, ce qui n'est pas le cas de notre Chaman Valentin. Lui, ce serait paraît-il en raison de la présence d'un sixème doigt (un pouce supplémentaire) à sa main droite que les habitants lui auraient reconnu un don exceptionnel. (clic sur la photo pour un gros plan)


Comme tout homme de pouvoir notre chaman semble pressé, de brefs saluts et le voilà déjà reparti d'un bon pas afin de parcourir les cinq minutes qui nous séparent du village de Khougir.

 

Au loin, le village de KhougirLes dunes

 

Le cap est entouré de sable et de belles plages dont profitent quelques estivants, le lieu a beau être sacré, cela n'empêche pas d'apprécier le farniente au soleil ...

 

 

 

 

Une histoire de coeurs

Si le lac Baïkal est considéré comme le coeur de la Sibérie, l'île d'Olkhon est vraiment le coeur du Baïkal.
Et le rocher de Bourkhan ? Lui, il est le coeur d'Olkhon !

De nombreux visiteurs laissent des traces de leur visite au Rocher du Chaman, des pierres dessinant des noms ou formant un coeur ... encore un !

retour sommaire

Le village de Khougir